Le portail en PVC constitue un excellent choix pour clôturer sa propriété à moindre coût. Il est aussi avantageux en termes d’entretien et de poids, ce qui facilite relativement sa pose. Il est possible de l’installer soi-même en suivant quelques étapes simples, mais faire appel à un professionnel offre également de nombreux atouts.

L’installation d’un portail coulissant

L’installation est relativement facile, mais l’aide des proches est souhaitable, surtout au moment de la pose proprement dite. Différentes étapes sont à suivre pour réussir correctement la pose du portail coulissant :

  • Les mesures : il faut d’abord vérifier à l’aide d’un niveau que le sol entre les piliers est parfaitement plat sans quoi le portail ne peut coulisser. Mesurer puis tracer à l’aide d’un cordeau l’emplacement des rails. Poser le premier rail et placer provisoirement le portail pour vérifier qu’il est dans le bon axe.
  • La fixation des rails : percer le béton en utilisant une perceuse, puis installer les chevilles au marteau. Vissez ensuite le premier rail au sol. Placer ensuite les autres rails en vérifiant l’alignement à chaque fois. Il se peut que le dernier rail doive être découpé à la bonne longueur.
  • Le rail de guidage : ce guide se trouve du côté du pilier d’ouverture. Il faut le maintenir avec un serre-joint puis le régler par rapport au haut du portail avant de marquer l’emplacement des trous de fixation.
  • Les butées d’arrêt : utiliser le même procédé pour fixer les butées d’arrêt du côté du deuxième pilier.
  • Placer le portail avec l’aide des proches puis faire des essais en le laissant coulisser.

La pose d’un portail battant

Le choix des consommateurs porte le plus souvent sur le portail battant à deux vantaux. La pose suit différentes étapes au cours desquelles la précision est de rigueur :

  • Les mesures : il faut un espace suffisant pour accueillir le portail. Il mesure généralement entre 2,5 m et 4 m de large. Si la pose est prévue entre les piliers, il faut prévoir 25mm de part et d’autre des piliers pour le jeu de fonctionnement. Pour une pose en applique, laisser 5 mm de chaque côté. Laisser également 10 mm au milieu, quelle que soit la configuration choisie. Prévoir aussi des piliers d’au moins 20 mm plus haut que le portail.
  • Les fixations : connaître l’emplacement exact des gonds, il convient de laisser 25 mm de garde au sol pour la circulation de l’eau de pluie. Marquer l’emplacement des gonds hauts et bas et percer à l’aide d’un burin et d’un marteau sur une profondeur égale à la longueur des pattes de scellement avec 5 à 6 cm de côté.
  • La pose des vantaux : mettre en place les vantaux en installant des cales de même hauteur que la garde au sol. Vérifier que les jeux de fonctionnement latéraux et central sont respectés avant d’immobiliser les vantaux.
  • Le scellage des gonds : humidifier les trous destinés aux pattes de scellement avant de les introduire. Caler avec des cailloux et des morceaux de briques cassées pour les maintenir bien en place avant de le cimenter. Le mortier lisse offre un meilleur rendu esthétique. Poser la butée au centre et cimenter. Laisser sécher 2 à 3 jours avant d’enlever les cales.

Les avantages de faire appel à un professionnel

L’installation du portail en PVC paraît facile en théorie, mais il faut être bricoleur pour le réussir. Ceux qui ont très peu de notions en bricolage ont donc tout intérêt à faire appel à un professionnel pour un travail soigné et un rendu esthétique optimal. Il peut aussi donner des conseils utiles sur le choix du portail. L’intervention d’un professionnel permet aussi de bénéficier de la TVA réduite de 7 % sur l’achat du matériel et la main d’œuvre.

Devis urgent

1.Type de travaux à effectuer
2. Code postale